By: PP Normand

Un remède à l’inflammation : l’alimentation

Saviez-vous que les aliments ont une influence contre les maladies inflammatoires?

Les médicaments n’ont jamais été la seule alternative!

Aliments à favoriser :

  • Poisson et volaille
  • Noix riches en oméga-3
  • Légumineuses
  • Fruits et Légumes
  • Thé vert
  • Curcuma
  • Chocolat noir
  • Aliments à cuisson douce (ex. : à vapeur)

Aliments à diminuer la consommation :

  • Produits laitiers
  • Viandes rouges et charcuteries

Aliments à éviter :

  • Malbouffe et restauration
  • Grillades
  • Viandes riches en matière grasse
  • Viandes transformées (Exemple : saucisses pour hot dogs)
  • Riche en sucre : soda, pâtisseries, céréales et les bonbons
  • Aliments avec du colorant ou des agents de conservations

Tout est une question … d’équilibre!

Qu’est-ce qu’une maladie inflammatoire?

Une maladie inflammatoire désigne la présence d’une inflammation pouvant toucher la plupart des organes et tissus du corps humain : système digestif, système nerveux, épiderme, articulations, etc.

L’inflammation est une réaction immunitaire pour nous défendre contre les agressions, mais aussi un processus de réparation contre une blessure.

Voici quelques maladies inflammatoires chroniques : les maladies arthritiques, les maladies qui affectent l’intestin, le diabète de type 2, les maladies cardio-vasculaires, le cancer ainsi que les maladies neuro-dégénératives.

Le processus inflammatoire peut se manifester en outre par de la rougeur, de l’enflure, de la douleur et/ou de la chaleur au niveau de la région affectée. La rougeur et l’enflure permettent au système immunitaire de s’activer tandis que la douleur indique à notre cerveau qu’il y a un problème pour qu’on évite d’aggraver notre cas. On peut le voir comme un signal d’alarme bénéfique que quelque chose cloche comme l’extincteur de fumée qui peut nous sauver la vie.

Comment l’alimentation joue son rôle?

Notre système digestif ne s’est pas adapté au manque d’exercice, à la pollution ainsi qu’à l’alimentation moderne : la malbouffe, la restauration et les aliments transformés.

L’alimentation moderne joue sur le système digestif en l’affaiblissant, ce qui provoque le passage de certaines molécules dans le sang qui ne devraient pas s’y retrouver ce qui peut provoquer à long terme, le développement de certaines maladies.

On peut éviter ce problème en consommant des aliments avec des propriétés anti-inflammatoires mentionnés précédemment. Consommer ses aliments stimule le système digestif et donc, joue dans le contrôle de l’inflammation.

inf

https://www.womentowomen.com/inflammation/causes-of-inflammation/

 

Références :

BERTHOU, Anthony. L’alimentation, un remède aux anti-inflammatoires. [En ligne], http://www.sante-et-nutrition.com/alimentation-inflammation/, [Page consulté le 25 janvier 2017].

LÉVESQUE, Dany., et TREMBLAY, François. Maîtriser l’inflammation par l’alimentation. [En ligne], http://www.mangersantebio.org/7005/maitriser-linflammation-par-lalimentation, [Page consulté le 30 janvier 2017].

LAGACÉ, Jacqueline. Vaincre la douleur par l’alimentation. [En ligne], https://jacquelinelagace.net, [Page consulté le 7 février 2017].

 

janvier 17, 2017

Nutrition et exercices

Sin autem ad adulescentiam perduxissent, dirimi tamen interdum contentione vel uxoriae condicionis vel commodi alicuius, quod idem adipisci uterque non posset. Quod si qui longius in amicitia provecti essent, tamen saepe labefactari, si in honoris contentionem incidissent; pestem enim nullam maiorem esse amicitiis quam in plerisque pecuniae cupiditatem, in optimis quibusque honoris certamen et gloriae; ex quo inimicitias maximas saepe inter amicissimos exstitisse.

Cum autem commodis intervallata temporibus convivia longa et noxia coeperint apparari vel distributio sollemnium sportularum, anxia deliberatione tractatur an exceptis his quibus vicissitudo debetur, peregrinum invitari conveniet, et si digesto plene consilio id placuerit fieri, is adhibetur qui pro domibus excubat aurigarum aut artem tesserariam profitetur aut secretiora quaedam se nosse confingit.

Quibus occurrere bene pertinax miles explicatis ordinibus parans hastisque feriens scuta qui habitus iram pugnantium concitat et dolorem proximos iam gestu terrebat sed eum in certamen alacriter consurgentem revocavere ductores rati intempestivum anceps subire certamen cum haut longe muri distarent, quorum tutela securitas poterat in solido locari cunctorum.

Quibus ita sceleste patratis Paulus cruore perfusus reversusque ad principis castra multos coopertos paene catenis adduxit in squalorem deiectos atque maestitiam, quorum adventu intendebantur eculei uncosque parabat carnifex et tormenta. et ex is proscripti sunt plures actique in exilium alii, non nullos gladii consumpsere poenales. nec enim quisquam facile meminit sub Constantio, ubi susurro tenus haec movebantur, quemquam absolutum.

Sed si ille hac tam eximia fortuna propter utilitatem rei publicae frui non properat, ut omnia illa conficiat, quid ego, senator, facere debeo, quem, etiamsi ille aliud vellet, rei publicae consulere oporteret?